Iran : un policier tué, les manifestations se poursuivent

13 Janvier, 2018, 18:57 | Auteur: Anatole Charbonneau
  • Iran: deux morts dans des manifestations qui sont à leur quatrième jour

Trente-six personnes avaient été tuées selon un bilan officiel et 72 selon l'opposition dans la répression de ce mouvement.

Face à la mauvaise situation économique du pays, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, des manifestations ont eu lieu jeudi et vendredi dans plusieurs villes de province dont celle de Machhad, la deuxième d'Iran. Parmi ces victimes, un policier iranien tué lundi lors d'actes de violences à Najafabad (centre), selon un site internet de la télévision d'État.

"Le 29 décembre, des centaines de personnes manifestent à Qom (nord), scandant notamment " Mort au dictateur " ou encore " Libérez les prisonniers politiques ", selon des vidéos sur les réseaux sociaux.

"Dans une vidéo publiée sur Facebook, le premier ministre israélien a souhaité le succès des manifestants iraniens en ajoutant qu'Israël n'était pas impliqué dans les affaires intérieures de la République islamique".

Elle a posté à l'appui de ses propos des images provenant de comptes Twitter basés aux États-Unis et en Arabie saoudite et soutenant les manifestations en Iran.

Elle a accusé les agents étrangers pour les personnes tuées.

Les manifestations en Iran auraient été initiées en sous-main par les conservateurs qui contestent la politique libérale du président Hassan Rohani.

"Ce monsieur aux Etats-Unis qui veut monter de la sympathie à l'égard du peuple iranien oublie qu'il l'a traité de terroriste il y a quelque mois".

Des débordements dans un TGV entre Paris et Evian : 27 personnes interpellées
Les forces de l'ordre indiquent cependant avoir procédé à 30 interpellations pour le moment, rapporte France 3 . Le train est reparti en fin de matinée, avec "1H45 de retard", a ajouté la SNCF.

Émeutes mortelles après le viol et le meurtre d'une fillette — Pakistan
Au Pakistan , une violente manifestation a dégénéré à Kasur, au nord-est du pays, près de la frontière indienne. La population est excédée par l'inaction des autorités, qui n'a encore épinglé aucun suspect.

Un enfant de 9 ans décède de la grippe — Lourdes
Mais un autre indice laisse penser que l'épidémie de 2017-2018 est virulente avec des malades moins âgés que d'habitude . Le petit Kilian est décédé peu de temps après son admission .

Et la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a averti: "Les jours où l'Amérique détournait les yeux de l'oppression exercée par le régime iranien sont terminés. Je souhaite bonne chance au peuple iranien dans sa noble quête de liberté", a-t-il déclaré.

Ces arrestations ont été fermement condamnées vendredi par l'administration américaine, qui a fait de Téhéran une de ses bêtes noires.

Une autre déclaration de soutien aux manifestants s'est fait entendre du côté d'Israël, grand rival régional de Téhéran qui n'a de cesse de brandir la soi-disant menace iranienne.

En dépit des slogans anti-régime lancés par les manifestants en Iran, les experts estiment que le mouvement de contestation actuel est né du même sentiment de colère qui a agité d'autres pays frappés par l'austérité.

Cité par Press TV, le président Hassan Rohani a appelé au calme et affirmé que les manifestants étaient dans leur droit en s'exprimant. "Il faut créer les conditions pour la critique, les protestations légales, y compris des manifestations et des rassemblements légaux. Cette dernière doit exprimer correctement ce qu'elle désire".

Le 1er janvier 2018, Rohani déclare que le peuple iranien répondra aux " fauteurs de troubles", qualifiant les protestataires de " petite minorité ".

Elles sont les plus importantes depuis le mouvement de contestation en 2009 contre la réélection de l'ex-président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.

Conseillé:



Populaire

Hésitations après des résultats en demi-teinte — Wall Street
Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,76 dollars, dépassant de 7 cents le consensus Reuters. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition.

Seal Clarifies Oprah Winfrey Post, Says He Has 'Enormous Respect' for Her
Asked if she had the kind of experience necessary for the job, he retorted, "Does our current president?" Watch Seal's video message below.

Jack Lang traite Donald Trump de "président de merde" — "Pays de merde"
Et d'ajouter: " Tous les jours, il déverse du mépris sur les uns, sur les autres ". Retour de bâton (merdeux) pour Donald Trump . Jack Lang le 13 mars 2015 à Paris.

Le Spartak se paye une sortie raciste
Le joueur de 19 ans risque une suspension de 10 matches. " Ce post montre combien continuent à être véhiculer des préjugés racistes sur les noirs en Russie , poursuit-il.

Thierry Moreau bientôt de retour dans TPMP ?
J'ai des projets, je travaille sur une série de documentaires que je suis en train de vendre à des producteurs". Les deux hommes ont promis en fin d'émission d'en rediscuter en dehors des caméras.

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri est sorti de prison
A cette époque, les juges d'instruction disposaient d'une série de témoignages et d'éléments troublants accréditant l'hypothèse d'un financement libyen.

France Gall inhumée en petit comité
Sur Twitter, Céline Dion a rendu hommage à France Gall en ces termes: "Je suis attristée par le décès de France Gall ". Ses fans pourront se rendre sur sa tombe plus tard, quand sa famille aura eu le temps de se recueillir.

Michel, l'ex-entraîneur de l'OM, se fait virer — Malaga
Mais cette saison, Malaga a enchaîné les mauvais résultats et occupe actuellement la 19e place du classement. Michel n'est plus l'entraîneur de Malaga .

Neymar évite deux ans de prison et 10M€ d'amandes — PSG
Cependant, ce transfert a soulevé des doutes, notamment d'un point de vue juridique. D'abord chiffré à 57.1 M€, il est ensuite passé à 83.3 M€.

Mertens affrontera Buzarnescu en finale à Hobart
Celle-ci s'est adjugée le premier set après avoir pris quatre fois le service de Buzarnescu (6-1). L'an passé, Mertens avait battu en finale une autre Roumaine, Monica Niculescu, 6-3, 6-1.