La France a "la preuve" de l'utilisation d'armes chimiques, assure Macron — Syrie

13 Avril, 2018, 19:12 | Auteur: Anatole Charbonneau
  • Emmanuel Macron a donné une interview jeudi

Au cours d'un entretien téléphonique entre les deux chefs d'Etat, " Vladimir Poutine a mis l'accent sur la nécessité de mener une enquête poussée et objective jusqu'à la conclusion de laquelle il serait judicieux de s'abstenir de toute accusation à l'encontre de qui que ce soit".

Mardi, lors d'une conférence de presse à Paris au côté du prince héritier d'Arabie saoudite, Emmanuel Macron avait affirmé qu'une décision quant à de possibles frappes contre les "capacités chimiques" de la Syrie serait annoncée "dans les prochains jours".

Sur le fond, il est cependant resté ferme dans ses accusations, disant avoir "la preuve" que "des armes chimiques ont été utilisées, au moins du chlore, et qu'elles ont été utilisées par le régime de Bachar al-Assad".

Dans un message matinal sur son compte Twitter, jeudi, le président américain a pour sa part affirmé "ne jamais avoir dit quand une attaque contre la Syrie pourrait avoir lieu".

May consulte. Le gouvernement britannique n'a, lui, pas encore pris de décision sur la réponse à apporter à la récente utilisation présumée d'armes chimiques contre des civils par le gouvernement syrien, a indiqué jeudi le ministre du Brexit David Davis.

Un magazine américain a-t-il payé pour cacher une information sur Trump ?
Dernière rumeur en date: le président américain aurait un enfant caché. Le National Enquirer aurait décidé de ne jamais publier son récit.

Quel tirage pour l'OM — Ligue Europa
Face au RB Lepzig, après un match de folie, l'OM a obtenu son billet pour les demi-finales de la Ligue Europa. Comme Florian Thauvin, on est tenté de dire que le RB Salzbourg est le tirage qui semble le plus abordable.

L'Asvel va intégrer l'Euroligue en 2019
" Pour nous c'est énorme!" C'était triste de ne pas avoir un club français en Euroligue ces dernières années et la France le mérite.

Sur le terrain, le groupe rebelle Jaich al-Islam, qui contrôlait la ville de Douma, a indiqué jeudi n'avoir eu d'autre choix que d'accepter de l'évacuer après l'attaque chimique présumée.

Le président français a assuré qu'il gardait également le contact avec le président russe, Vladimir Poutine, qui a mis en garde contre "des provocations et des spéculations" et appelé au "bon sens" face à un théâtre mondial "de plus en plus chaotique".

La France, a-t-il encore souligné, n'entend pas laisser une "escalade" se faire au Moyen-Orient, "mais on ne peut pas laisser aujourd'hui des régimes qui se croient tout permis, en particulier le pire en contravention du droit international, agir". "Ce que nous faisons et serons amenés à faire en Syrie, c'est d'assurer au maximum la stabilité dans la région". Cela marque la reprise par le régime de Bachar al-Assad du contrôle de "la totalité de la Ghouta orientale", dernière enclave rebelle visée ces dernières semaines par une offensive meurtrière. "Il y a un cadre, c'est le droit international", a-t-il insisté. "Aucune décision n'a été prise pour le moment".

La France a la preuve que le régime syrien a eu recours à l'arme chimique à Douma, dans la Ghouta orientale, et décidera d'une action militaire en coordination avec les Etats-Unis, a déclaré Emmanuel Macron.

Paris, a-t-il répété, "continuera à la table des Nations unies de tout faire pour qu'il y ait des cessez-le-feu pour les populations civiles" et aidera les ONG pour "sortir les populations civiles".

Conseillé:



Populaire

Policiers agressés à Champigny au Nouvel an : au moins 14 interpellations
Plus loin, le capitaine de 48 ans reçoit un coup de poing au visage, synonyme de fracture du nez et de 10 jours d'ITT. Une gardienne de la paix avait été rouée de coups au sol et s'était vu prescrire 7 jours d'ITT.

Interview d'Emmanuel Macron : record d'audience pour le 13 heures de Pernaut
L'interview du président de la République hier dans le journal de Jean-Pierre Pernaut à 13 heures sur TF1 a été largement suivie. Pour l'anecdote, François Hollande qui était lui l'invité exceptionnel du 20 Heures de France 2 mardi n'a pas attiré les foules.

Le résultat des tirages au sort de la Ligue des Champions
Les demi-finales aller se disputeront les mardi 24 et mercredi 25 avril, les matches retour se disputant la semaine suivante. De l'autre côté, l'Atletico Madrid croisera le fer avec Arsenal pour une place en finale.

Pogba à Paris au mercato, ça devient bouillant — PSG
Le changement d'entraineur va s'effectuer, et un recrutement d'ampleur est une nouvelle fois en perspective. Son agent Mino Raiola aurait négocié un contrat avec le Real Madrid, mais le club espagnol aurait refusé.

Michel Sardou, un dernier concert pour la route — Musique
Le chanteur âgé de 71 ans a interprété ses plus gros succès devant une salle comble. "Je me suis trompé. Il est temps de que je parte, je n'ai plus vingt ans", a-t-il plaisanté.

Thiago Motta évoque le choc contre l'AS Monaco — PSG
Toutefois, comme l'avait précisé la Ligue, ce huis clos ne concernait que la zone occupée par le CUP . Cette décision n'impacte donc pas l'ensemble des abonnés de la tribune Auteuil.

Galaxy J2 Pro : le smartphone sans internet selon Samsung
Une caméra de 8 mégapixels située à l'avant est complétée de deux caméras de 12 mégapixels chacune à l'arrière. Nous sommes bien en 2018, et Samsung a décidé de proposer un smartphone sans aucune connexion Internet.

Europa League: OM - Salzbourg et Arsenal - Atlético à l'affiche des demies
C'est Amadou Haidara (72e), Hwang Hee-chan (74e) et Stefan Lainer (76e), qui ont permis au club autrichien de l'emporter. Thauvin (38) plaçait l'OM en position de qualifié à la pause mais Augustin replaçait les Allemands devant (3-2, 55).

Mercato - FC Nantes : Une première recrue en approche ?
Si la saison n'est pas encore terminée, le FC Nantes aurait déjà bouclé l'arrivée d'un premier renfort. Auteur d'une belle saison, le FC Nantes ne sait pas encore s'il sera européen ou non.

Vers une volte-face de Trump — TPP
Opposé aux accords commerciaux mettant en péril, selon lui, les emplois aux États-Unis avec la délocalisation des entreprises, M. Donald Trump avait eu pendant la campagne électorale des mots particulièrement durs pour le TPP le qualifiant de " désastre ".