Couillard rencontre les employés de Bombardier à La Pocatière — REM

14 Avril, 2018, 06:20 | Auteur: Auguste Feret
  • Christinne Muschi  Reuters

Le premier ministre compte prolonger le contrat de construction des wagons AZUR du métro de Montréal afin d'assurer du travail pour les employés de Bombardier à La Pocatière. Mais la première partie du contrat sera terminée cet automne, entraînant la mise à pied d'au moins 200 travailleurs dans un contexte où le carnet de commandes chez Bombardier à La Pocatière est plutôt dégarni.

Le premier ministre Philippe Couillard est venu les rencontrer et les rassurer vendredi matin à l'usine du Bas-Saint-Laurent. Il leur a dit qu'il n'y avait que deux étapes à franchir avant de confirmer que la suite du contrat, qui était prévue pour 2036, sera devancée pour leur permettre de continuer de travailler.

"Pour qu'on soit certain d'être en terrain de continuité, j'insiste pour qu'on mentionne clairement qu'il s'agit de la continuité du même contrat, car il y a des accords de commerce qui existent, il y a des compétiteurs qui écoutent chaque mot et tout ce qu'on fait". Les négociations avec la Société de transport [STM] vont très bien.

"C'est beau d'avoir le REM et le métro, mais il faut amener ce monde-là (vers ces réseaux) avec une solution viable pour qu'il prenne autre chose que l'auto", a dit le premier ministre, en rappelant les problèmes "majeurs" de congestion dans les Basses-Laurentides et la vaste étendue de la Montérégie.

Les travailleurs ont bien accueilli la nouvelle qui signifie que des mises à pied permanentes - que tous redoutaient - seront évitées.

"Au lieu d'être des mises à pied permanentes, ce seront des mises à pied temporaires".

Le financement et le nombre de voitures sont les deux points sur lesquels le gouvernement et la STM doivent s'entendre.

Russia says Syria chemical attack 'staged' with help of foreign secret service
This general argument is correct but it does not really demolish the central points of the above in the specific case of Syria. Asked about the risks of US military retaliation, Mattis cited two concerns, starting with avoiding civilian casualties.

OM-Salzbourg : la réaction de Zubizarreta
Mais le dirigeant phocéen sait que le club olympien aura des atouts sur lesquels s'appuyer lors de la demi-finale. Après il faut donner au public des raisons d'être heureux, hier on a eu beaucoup de bons moments dans le match.

Une saison 13 officiellement commandée par TF1 [EXCLU — Section de recherches
TF1 s'impose leader de la soirée de ce jeudi 12 avril grâce à la suite de la saison 12 inédite de Section de recherches . Et jeudi dernier , c'est 6,3 millions de fidèles qui étaient réunis devant le seul épisode inédit proposé (25,9% de PDA).

"La question financière ne sera pas un obstacle à la conclusion d'une entente".

Un projet de loi est aussi en rédaction pour éviter des contestations en justice.

M. Couillard a précisé que le gouvernement agit ainsi à la recommandation des juristes de l'État, mais il est resté vague sur le principe du projet de loi. Nous allons déposer un projet de loi à l'Assemblée nationale.

"Les partis politiques vont être à la même page, je n'entrevois pas de difficulté", a confié le premier ministre.

L'objectif est de conclure l'entente et d'adopter le projet de loi avant le début de l'été.

Caroline Cy a abordé plusieurs thèmes avec le premier ministre, comme les emplois à l'usine de Bombardier, mais aussi, le prolongement de l'autoroute 20, le manque de spécialistes en santé dans les hôpitaux de l'Est-du-Québec et les défis démographiques de nos régions. Le contenu canadien maximal est de 25 %.

Conseillé:



Populaire

Deux journalistes et leur chauffeur, enlevés fin mars, sont morts — Equateur
La chaîne colombienne RCN avait annoncé avoir reçu des photos qui pourraient montrer les corps des trois hommes de l'équipe d'El Comercio .

La Guinée-Bissau au centre d'un Sommet extraordinaire de la CEDEAO
L'objectif de la mission était de faire le point sur l'évolution de la situation politique, conformément aux accords de Conakry. Faure Gnassingbé, qui préside l'organisation régionale, s'est personnellement investi pour parvenir à un accord.

"J'aurais foutu ma vie en l'air pour 150 euros? Franchement..." — Jawad Bendaoud
Les autres, je les enregistre dans mon répertoire T-Max. "T-Max parce que c'est des grosses cylindrées", plaisante-t-il. Tout le monde veut le prendre en photo. " Il y a ceux qui me reconnaissent et qui me prennent en scred (en cachette)".

Kovac, Francfort ne digère pas — Bayern
Kovac remplacera Jupp Heynckes, 72 ans, qui avait annoncé qu'il quitterait le club champion d'Allemagne à la fin de la saison. Actuellement entraîneur de Francfort, Niko Kovac a hissé son équipe à la cinquième de la Bundesliga.

La ministre favorable au maintien du remboursement — Homéopathie
La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a dévoilé des "pistes " pour financer la dépendance. D'autres actions en direction des personnes âgées et des personnes handicapées sont financées par la CASA.

Football Manager Touch débarque sur Switch !
Repérage réaliste: Animez le marché des transferts comme vous ne l'avez jamais fait avec cette approche réaliste et immersive du repérage.

Pourquoi Alain Chabat a-t-il accepté de reprendre le Burger Quiz ?
Et histoire de faire le buzz, Chabat a monté un teaser en mode Avengers Infinity War . Il a d'abord expliqué que 30 à 40 épisodes avaient été commandés par la chaîne.

Apple revoit ses commandes à la baisse — HomePod
Apple préfère en effet mettre en avant les capacités audio de son produit mais à 350 dollars, on en attend un peu plus. Tout comme la propension de l'appareil à laisser des traces blanches sur les surfaces en bois.

La France a "la preuve" de l'utilisation d'armes chimiques, assure Macron — Syrie
Dans un message matinal sur son compte Twitter , jeudi, le président américain a pour sa part affirmé "ne jamais avoir dit quand une attaque contre la Syrie pourrait avoir lieu".

Interview d'Emmanuel Macron : record d'audience pour le 13 heures de Pernaut
L'interview du président de la République hier dans le journal de Jean-Pierre Pernaut à 13 heures sur TF1 a été largement suivie. Pour l'anecdote, François Hollande qui était lui l'invité exceptionnel du 20 Heures de France 2 mardi n'a pas attiré les foules.