Avez-vous été convaincu par Emmanuel Macron sur TF1 jeudi ? (vidéos)

16 Avril, 2018, 11:49 | Auteur: Christine Menetries
  • Vue de la gare Saint-Charles à Marseille

Au chapitre Éducation, Emmanuel Macron a promis l'ouverture de " 3 000 classes en France, dont 1 000 dans les zones rurales ".

Dès 11 h 30, le chef de l'État viendra saluer les habitants de Berd'huis (Orne), situé à 150 km à l'ouest de Paris, où le JT de la mi-journée sera délocalisé pour l'occasion.

" Il faut faire baisser le nombre de morts sur la route", a martelé le chef de l'État à propos de l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes".

"Le président a " absolument garanti " que la SNCF restera une entreprise publique". 'Emmanuel Macron veut parler à la 'vraie' France, et sortir de son image de 'président des riches' jeune, glamour et parisien', souligne le politologue Philippe Moreau-Chevrolet.

" Je leur dis 'merci' et je leur dis surtout une chose: " Je n'ai jamais pris un retraité pour un portefeuille, a assuré le chef de l'Etat (...) J'ai beaucoup de considération pour nos aînés. "Ca c'est social". Il a également ajouté: "Je m'engage avec cette réforme que tous les enfants en CM2 sachent lire, écrire et bien se comporter". "Oui, on doit aller jusqu'au bout", a-t-il déclaré en parlant publiquement pour la première fois de la réforme de l'opérateur public du rail SNCF qui a déclenché une longue grève des cheminots. Dans la foulée, il a rappelé que dès le "1er juillet, pour deux ans, on va limiter sur ces routes à 80km/h". Je demande un effort aux retraités, je le sais et je les en remercie.

"Je ne veux pas privatiser la SNCF" — Macron
Le mardi 17 avril, le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" doit être voter par les députés en première lecture.

Un passager détourne un avion à l'aide d'un stylo-plume — Chine
Le vol CA1350 a atterri à 09h58 à l'aéroport international de Xinzheng à Zhengzhou, a révélé le Groupe de l'Aéroport du Henan. Tout le monde dormait . "Personne ne savait ce qui se passait", a confié un passager cité par Tencent News et Beijing News .

Riyad place Jérusalem et l'Iran en tête des priorités arabes
Elle a déclaré à la mi-mars ne disposer des fonds nécessaires que jusqu'à l'été, après la décision de Washington de ne plus la financer.

"Il a affirmé que cette suppression du " forfait social " pourrait concerner plus de 10 millions de salariés et que cela se " verrait dès le premier jour sur la fiche de paie ". Le président de la République a réaffirmé qu'il comptait "aller au bout" malgré les grèves.

"Je ferai à l'été des annonces". On va mettre plus de moyens dans l'hôpital mais ça ne sert à rien de mettre de l'argent sur un système qui n'est plus adapté."Sur les Ehpad, "on va ouvrir ce chantier, c'est une transformation profonde". On ne va plus rémunérer à l'acte mais le parcours de soin. Le président de la République a tenu à lui rappeler: " Il faut faire attention à ce qu'on appelle 'salafiste' (...) il n'y a pas de définition juridique".

Emmanuel Macron a indiqué que la France n'avait pas encore décidé d'une éventuelle réaction à cette attaque.

Interrogé sur le mouvement des étudiants contre la réforme de l'accès à l'université et le blocage des facs, le président estime que "dans beaucoup d'universités occupées, ce ne sont pas des étudiants mais des agitateurs professionnels, des professionnels du désordre". Les étudiants doivent comprendre une chose: s'ils veulent avoir leurs examens en fin d'année, ils doivent réviser.

"La France et ses partenaires reprendront, dès aujourd'hui, leurs efforts aux Nations unies pour permettre la mise en place d'un mécanisme international d'établissement des responsabilités, prévenir l'impunité et empêcher toute velléité de récidive du régime syrien", précise Emmanuel Macron. "Nous aurons des décisions à prendre en temps voulu", a-t-il dit. "L'un dans l'autre, sur le pouvoir d'achat, vous allez vous y retrouver", a-t-il argumenté.

Conseillé:



Populaire

" "Un " corps à corps " face à " deux pitbulls de l'interview " — Macron
Une fois n'est pas coutume, Jean-Jacques Bourdin était ce lundi l'invité de l'émission qu'il anime en tant normal sur RMC .

PSG : Al-Khelaïfi botte en touche pour Tuchel
Je pensais que les supporters seraient avec nous dans les grands moments comme ce soir. On gagne le championnat pour la septième fois dans l'histoire du PSG .

Vasilyev tacle ses joueurs — Monaco
Quand tu signes un contrat pro, tu acceptes l'idée de devoir rester jusqu'à la fin de ton contrat. Vadim Vasilyev était l'invité de l'émission Téléfoot ce dimanche matin.

Poutine condamne les bombardements et appelle à une réunion à l'Onu — Syrie
Or, un groupe de pays occidentaux l'a méprisé de façon cynique en entreprenant une action militaire sans attendre les résultats de l'enquête.

Frappes en Syrie: les réactions internationales sont divisées en deux blocs
Quant aux deux principaux alliés de Damas, la Russie et l'Iran , il souhaite les inclure dans les négociations. A Al-Bab (nord-est), où sont évacués les habitants de Douma, Ahmed ne se fait lui non plus guère d'illusion.

Une femme dans un état critique et quatre blessés graves — Montérégie
Le véhicule est entré en collision frontale avec une camionnette, où se trouvaient un homme, une femme et deux enfants en bas âge. Ils ont tous subi de graves blessures et ont été transportés dans un centre hospitalier.

Contestations sociales : Macron "entend les inquiétudes" mais va continuer à réformer
Il a raison car il dit que depuis trente ans aucune réforme d'importance significative n'a été faite concernant la SNCF. L'objectif " est que " la totalité " des Français en soient exonérés dans quatre ans.

Tours écrase Orléans et ira au Stade de France — Gambardella
Tours n'aura mis que dix petites minutes pour revenir à hauteur sur un splendide coup franc de Le Barbey (1-1, 14e). Manque de chance, cette finale n'opposera pas deux formations de Domino's Ligue 2 .

Boston vient à bout de Milwaukee en prolongation — NBA
Giannis Antetokounmpo a été au cœur de l'action pour les visiteurs, avec 35 points, 13 rebonds et 7 passes décisives. Brad Stevens a réussi à remobiliser tout le monde pour maîtriser la prolongation et décrocher ce match initial.

"On a fait de la m..." — Payet
Dimitri Payet , capitaine de l'OM, après la difficile victoire à Troyes (3-2): "On fait de la merde tout simplement. Autant dire que les Olympiens n'ont pas dû chanter dans le vestiaire.