Etats-Unis : une mutinerie fait au moins 7 morts dans une prison

16 Avril, 2018, 18:06 | Auteur: Anatole Charbonneau
  • Etats-Unis : une mutinerie fait au moins 7 morts dans une prison

Au moins sept détenus ont été tués et 17 autres ont été blessés lors d'un incident au Lee Correctional Institution à Bishopville, en Caroline du Sud (Etats-Unis), ont indiqué les autorités. Les violences ont commencé dans trois unités de la prison, qui héberge certains des délinquants les plus violents et les plus anciens de l'État. Selon les services pénitentiaires de l'établissement, une mutinerie a éclaté et "de multiples altercations entre détenus" ont eu lieu.

Les États-Unis démentent l'annonce d'Emmanuel Macron — Syrie
Ces frappes constituent la plus importante intervention des puissances occidentales contre le président syrien en plus de sept ans de guerre civile.

L'annonce surprise de Laura Smet — Une "naissance" particulière
En revanche, Laura Smet et David Hallyday n'ont pas obtenu gain de cause concernant l'album posthume du Taulier . Le 12 février dernier, Laura Smet publiait une lettre posthume adressée à son père .

La ligue arabe veut une enquête sur les armes chimiques en Syrie
Trop peu trop tard, pour les évacués de Douma, rencontrés par l'AFP à 400 kilomètres de chez eux, dans un camp de déplacés. Ils appellent à une enquête internationale pour déterminer les responsables de cette "attaque criminelle".

Aucun agent de police ou employé de prison n'a été blessé. Le calme n'est revenu qu'à 2h55, le lundi matin. Une enquête est en cours. En 2015, déjà, une série de rixes meurtrières avaient conduit les fonctionnaires de l'Etat à réclamer davantage de sécurité.

Conseillé:



Populaire

Justin Bieber frappe un homme en train d'agresser une femme — Coachella
Banni de la soirée, l'homme aurait ensuite tenté de poursuivre Justin Bieber . avant d'être lui-même appréhendé par les autorités. Visiblement sous l'emprise de la drogue, il l'aurait violemment agressé avant de l'agripper par le cou selon TMZ .

Starbucks pointé du doigt après l'arrestation de deux Noirs — États-Unis
Le PDG de la chaîne de café, Kevin Johnson, a ainsi présenté ses excuses " aux deux hommes qui ont été arrêtés ". On y voit les deux hommes, calmes, se faire interpeller et menotter par plusieurs agents .

Une Mega Drive Mini en préparation
On y apprend que sa commercialisation est prévue pour la fin de l'année au Japon . Cependant, aucune date de sortie n'a été dévoilée pour les autres pays.

L'OIAC débutera dimanche son enquête sur l'attaque chimique présumée à Douma — Syrie
Une réunion d'urgence de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ( OIAC ) s'est ouverte lundi matin à La Haye. Les frappes ont notamment ciblé des installations de stockage et un et centre de recherches chimiques, selon les Etats-Unis.

Shenmue I et II arrivent sur PC cette année
Alors que Shenmue III va sortir dans l'année, SEGA vient d'annoncer lors du SEGA Fes 2018 le portage de Shenmue I & II. La compilation HD de Shenmue 1 et 2 est attendu courant 2018 sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Un an de prison pour l'historien français voleur d'archives
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail. Il demandait à y consulter des archives sur des pilotes décédés en combattant l'armée nazie.

"Je ne veux pas privatiser la SNCF" — Macron
Le mardi 17 avril, le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" doit être voter par les députés en première lecture.

Vasilyev tacle ses joueurs — Monaco
Quand tu signes un contrat pro, tu acceptes l'idée de devoir rester jusqu'à la fin de ton contrat. Vadim Vasilyev était l'invité de l'émission Téléfoot ce dimanche matin.

Frappes en Syrie : la France "n'a pas couru derrière les Américains"
La France "n'a pas déclaré la guerre" à la Syrie de Bachar el-Assad , a affirmé dimanche soir le président français Emmanuel Macron .

Lavrov : "L'attaque chimique présumée en Syrie est une mise en scène"
Damas a fermement condamné, samedi, les frappes menées sur son territoire par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. Ces frappes ont suscité l'indignation de la Russie et de l'Iran, alliés de Damas.