Frappes en Syrie : la France "n'a pas couru derrière les Américains"

16 Avril, 2018, 06:27 | Auteur: Anatole Charbonneau
  • Trump a ordonné des frappes contre les capacités chimiques en Syrie

La France a convaincu le président américain Donald Trump de "rester dans la durée" en Syrie alors qu'il avait récemment manifesté son intention de désengager ses troupes de ce pays, a affirmé Emmanuel Macron.

"Par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet, les Russes, des Turcs (.) les Turcs ont condamné les frappes chimiques et ont soutenu l'opération que nous avons conduite", a dit M. Macron. Le Maroc, qui a toujours respecté le droit international, ne peut que dénoncer de la manière la plus claire le recours aux armes chimiques, notamment contre des populations civiles innocentes, souligne le MAECI, ajoutant que "les expériences du passé nous ont enseigné que les options militaires, y compris les frappes aériennes - aussi justifiées ou proportionnelles soient-elles -, ne font que compliquer les solutions politiques, aggraver les souffrances des victimes civiles et exacerber leur sentiment à l'égard de l'Occident".

La France "n'a pas déclaré la guerre" à la Syrie de Bachar el-Assad, a affirmé dimanche soir le président français Emmanuel Macron.

La ligue arabe veut une enquête sur les armes chimiques en Syrie
Trop peu trop tard, pour les évacués de Douma, rencontrés par l'AFP à 400 kilomètres de chez eux, dans un camp de déplacés. Ils appellent à une enquête internationale pour déterminer les responsables de cette "attaque criminelle".

Contestations sociales : Macron "entend les inquiétudes" mais va continuer à réformer
Il a raison car il dit que depuis trente ans aucune réforme d'importance significative n'a été faite concernant la SNCF. L'objectif " est que " la totalité " des Français en soient exonérés dans quatre ans.

Monaco : le PSG n'a rien tenté pour Fabinho
Invité exceptionnel de Téléfoot , dimanche, Vadim Vasilyev , le vice-président et directeur général de l'AS Monaco, est revenu sur l'avenir de Fabinho et Radamel Falcao.

Emmanuel Macron a aussi confirmé que l'État reprendrait "progressivement" une partie de la dette de la SNCF "à partir du 1er janvier 2020" quand le groupe serait réformé, sans toutefois avancer de montant.

Quant aux deux principaux alliés de Damas, la Russie et l'Iran, il souhaite les inclure dans les négociations. "Nous sommes intervenus dans un cadre très précis (.), dans le cadre strict de cette légitimité internationale et sans déclarer la guerre au régime de Bachar Al-Assad", a-t-il encore fait valoir. Samedi après-midi, le chef d'Etat américain a tweeté "Mission accomplie!" La ministre des Armées, Florence Parly, s'est elle aussi réjouie du "succès de la mission" lors d'une conférence de presse après un Conseil de défense: "La capacité de la Syrie à concevoir, produire et stocker des armes chimiques a été considérablement amoindrie". Une opération limitée, en réponse à l'attaque du 7 avril à Douma. Les deux journalistes, qui ont refusé que l'entretien se tienne, comme il est de coutume, à l'Elysée ("un lieu dont les journalistes sont écartés " selon Mediapart qui pointe un "dispositif anti-démocratique "), ont interrogé le président au Théâtre national de Chaillot à Paris.

Politique hospitalière, fiscalité, dépendance, retraites, réformes, SNCF, etc., le jeune président a balayé le spectre des dossiers chauds auxquels il s'est attelé depuis son arrivée au pouvoir il y a près d'un an, et alors que la cote de popularité des responsables de l'exécutif baisse dans les sondages. Mais MM. Poutine et Rohani ont estimé hier " que cette action illégale endommageait sérieusement les perspectives d'un règlement politique en Syrie ".

Conseillé:



Populaire

Poutine condamne les bombardements et appelle à une réunion à l'Onu — Syrie
Or, un groupe de pays occidentaux l'a méprisé de façon cynique en entreprenant une action militaire sans attendre les résultats de l'enquête.

Frappes en Syrie: les réactions internationales sont divisées en deux blocs
Quant aux deux principaux alliés de Damas, la Russie et l'Iran , il souhaite les inclure dans les négociations. A Al-Bab (nord-est), où sont évacués les habitants de Douma, Ahmed ne se fait lui non plus guère d'illusion.

BFMTV et Mediapart jouent la différence avec TF1 — Interview de Macron
Il va pouvoir expliquer sa décision d'intervenir aux côtés de Washington et Londres et répondre aux premières critiques. La rencontre de ce dimanche soir avait été programmée avant les frappes ciblées contre la Syrie .

Ousmane Dembélé a "une meilleure hygiène de vie qu'à Dortmund" — Barça
Reste à savoir si Dembélé parviendra à surmonter les conséquences de son clash avec le Borussia Dortmund l'été dernier. Mon avenir? Je suis à Barcelone pour très longtemps, je ne vais pas partir au bout d'une année, rassurez-vous.

Fier et heureux, Al-Khelaïfi botte en touche pour Tuchel — PSG
La saison n'est pas encore finie, on a un autre titre à aller chercher avec la Coupe de France. Thomas Tuchel futur entraîneur? Quand on aura signé avec quelqu'un, on l'annoncera.

Le Real Madrid fait le boulot à Malaga (2-1) — Résultat Liga
Pour le déplacement à Malaga ce dimanche soir, Zinédine Zidane a décidé de se passer des services de plusieurs cadres. Il pourra en revanche compter sur le retour de son capitaine, Sergio Ramos, suspendu face à la Juventus.

"On a fait de la m..." — Payet
Dimitri Payet , capitaine de l'OM, après la difficile victoire à Troyes (3-2): "On fait de la merde tout simplement. Autant dire que les Olympiens n'ont pas dû chanter dans le vestiaire.

PSG : Berchiche critique le niveau de la Ligue 1
L'espagnol de 28 ans regrette notamment le manque de concurrence sur la scène nationale pour le club de la capitale. C'est difficile de voir des choses qui sortent comme ça car il (Unai Emery) a toujours été professionnel avec nous.

Un avocat s'immole par le feu — Etats-Unis
Pour elle, l'avocat restera toujours un "brillant visionnaire juridique". "La mort de David Buckel est une nouvelle déchirante". Avant de conclure sa lettre: " Avoir des buts honorables dans la vie invite à avoir des buts honorables dans la mort ".

La finale remportée par Elise Mertens — Lugano
Mertens, 22 ans, avait déjà battu Barthel en Suisse, 6-2, 6-4, il y a tout juste un an mais sur surface dure à Biel, au 2e tour. Mertens est associée à Kirsten Flipkens, Sabalenka aura pour partenaire sa compatriote Vera Lapko , qui avait été élimée par.