Donald Trump refuse de se rendre à une audition — Procédure de destitution

04 Décembre, 2019, 14:57 | Auteur: Christine Menetries
  • Destitution Trump décline une invitation à se défendre devant le Congrès

L'un des plus hauts diplomates de l'administration de Donald Trump a réfuté mardi sans ambiguïté la thèse, pourtant poussée par le président des Etats-Unis, selon laquelle c'est l'Ukraine, et non la Russie, qui s'est ingérée dans les élections américaines de 2016.

Donald Trump est dans la tourmente parce qu'il a demandé, lors d'un appel cet été, à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky de "se pencher" sur le démocrate Joe Biden et les affaires de son fils Hunter en Ukraine.

La commission du renseignement de la Chambre des représentants a mené l'enquête pendant deux mois, en auditionnant une quinzaine de témoins. Selon le rapport de la commission parlementaire qui a supervisé les investigations, les enquêteurs ont déclaré avoir rassemblé des " preuves accablantes " de " conduite inappropriée " du président républicain. "Les pères fondateurs ont prescrit un remède quand un chef de l'exécutif place ses intérêts personnels au-dessus de ceux du pays: la destitution", ajoutent-ils.

Depuis la fin septembre et l'ouverture de l'enquête par les démocrates contre Donald Trump, le Comité national républicain et l'équipe de campagne Trump 2020 ont dépensé plus de dix millions de dollars en publicité pour défendre le président sur Facebook, les réseaux sociaux et à la télévision. "Ce rapport ne reflète rien d'autre que les frustrations" des démocrates, il "se lit comme les divagations d'un blogueur de bas étage qui s'évertue à prouver quelque chose quand il n'y a clairement rien", a-t-elle ajouté. Des marches des femmes qui ont eu lieu dans tout le pays après son investiture, aux candidates qui ont pris la tête de la vague démocrate lors des élections de mi-mandat de 2018, elles sont nombreuses à avoir dénoncé avec vigueur le locataire de la Maison-Blanche. La balle est maintenant dans le camp de la commission des affaires judiciaires, qui doit rédiger les actes d'accusation contre le président américain, sur les bases de ce rapport.

Le groupe America first action, qui récolte des fonds pour la campagne de Trump, lance cette semaine une nouvelle campagne, avec des spots visant personnellement 27 représentants démocrates pour inciter leurs électeurs à se détourner d'eux.

Iran admits killing 'rioters' during gas-price protests
He later clarified he meant the United States offered them no financial support, though it backed their aspirations. Cheap gasoline is widely expected by consumers in Iran, home to the world's fourth-largest crude oil reserves.

Présidentielle américaine : la sénatrice Kamala Harris jette l'éponge
L'ancienne procureure de Californie renonce pour cette fois au bureau ovale, mais elle n'en a pas fini avec la politique. Elle n'est pas la première personnalité à se retirer pour des raisons financières.

Israel Folau settles dispute with Rugby Australia in confidential settlement
A fund-raising drive set up by a Christian lobby group raised more than $AU2 million in donations to help his legal challenge. Folau, a Christian, argued that the termination of his contract was a case of religious discrimination.

Après deux mois d'enquête, la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, entame mercredi le débat juridique pour savoir si les faits reprochés au président sont suffisamment graves pour justifier sa mise en accusation (impeachment).

Cette commission, présidée par le démocrate Jerry Nadler, un ennemi de longue date du magnat de l'immobilier, va donner mercredi le coup d'envoi à ses travaux en auditionnant quatre experts en Droit constitutionnel.

La commission judiciaire devra déterminer si les faits reprochés à Donald Trump entre dans le cadre de l'un des possibles motifs de destitution cités dans la Constitution des États-Unis: des actes de "trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs". Dans leur propre rapport publié lundi, ils ont complètement blanchi Donald Trump.

Comme leurs élus, les Américains sont profondément divisés par la possible mise en accusation de Donald Trump, avec 49% qui la soutiennent et 44% qui y sont opposés, selon une moyenne des sondages établie par RealClearPolitics.

Compte tenu de la majorité démocrate dans cette enceinte, Donald Trump devrait entrer dans les livres d'histoire comme le troisième président américain mis en accusation, après Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998, tous deux acquittés par la suite. Elle avait invité Donald Trump à y "participer" soit en personne, soit par l'entremise de ses avocats ou en posant des questions écrites aux témoins. Les républicains sont en effet majoritaires au Sénat et, pour l'instant, ils font bloc autour du président.

Conseillé:



Populaire

Roger Federer's face to be minted on Swiss coin
The face of the 20-time Grand Slam victor will be minted on the silver coin, which is expected to be issued on January 23, 2020. Earlier this year, commemorative coins were dedicated to the Apollo 11 moon landing and the centenary of the Circus Knie.

NBA Crew Chief explains why James Harden’s controversial dunk did not count
Forbes added 25 points, Jakob Poeltl had 15 rebounds, five blocks and five assists, and Rudy Gay added 14 points in 23 minutes. The home side then blew a 10-point lead with four minutes of normal time to play to lose after double overtime.

Cardi B Responds to Offset Cheating Rumors Amid Instagram Hack
As fans will remember, this is not the first time the couple has had to deal publicly with accusations of infidelity. We've been sick throughout the whole damn night [.] Anyways, you know, I know babe, you've done some dumb sh-t.

'Medevac' law: Australia denies medical evacuations for refugees
A teary Lambie told the Senate "I'm not being coy or silly when I say I genuinely can't say what I proposed". The medevac law allowed for doctors to evacuate ill people to Australia for urgent medical treatment.

Silva challenges Everton to make history against Liverpool
I know the derby record in the past did not give us a good feeling but we have to go there and embrace the challenge, to enjoy it. Twenty years without a win there is a long time for our club and our fans.

Flu season marches on with another 2,000 new cases reported
The progress is majorly driven by prominence of seasonal influenza among the demographic in low- and mid-income countries (LMIC). CDC said it will release that data "when activity has been sufficient to generate a stable estimate".

Trump impeachment report shows ‘uncontested evidence’ of abuse of power, Schiff says
At the heart of these allegation is a July 25 phone call between Trump and Zelensky, which led the launch of the impeach inquiry. The House Intelligence Committee has held public and private hearings investigating the president for the past three months.

Doctors bring a dead heart ‘back to life’ for groundbreaking transplant
In 2018, 3,400 coronary heart transplants had been performed in some unspecified time in the future of the US. The transplant wait list in the USA is over 100,000 people long, and 20 die every day waiting for new organs.

Pat Sullivan, former Auburn quarterback and Heisman Trophy victor , dies at 69
After serving as UAB's offensive coordinator from 1999-2006, he remained in his hometown as Samford's head coach from 2007-14. Sullivan is survived by his spouse, the previous Jean Hicks, and their three youngsters - Kim, Kelly and Patrick Jr.

Lutte contre l’antisémitisme : 127 intellectuels juifs appellent à s’opposer une résolution LREM
Or " pour les nombreux juifs se considérant antisionistes, cet amalgame est profondément injurieux", affirme le collectif. L'élu de Paris définit l'antisionisme comme le fait de "nier le droit d'exister d'Israël".